Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
[Histoire] Lyxandra

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les enfants Elyséens Index du Forum -> Les Archives [rp] -> Missives, Parchemins, Documents -> Histoire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lyxandra
Visiteur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2009
Messages: 57
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Lun 9 Nov - 18:28 (2009)    Sujet du message: [Histoire] Lyxandra Répondre en citant

Prologue  

 

         C’était un soir de fin d’été ; le ciel était dégagé,  rosi par le soleil couchant reflétant sur les nuages. Dans le manoir de la famille, à l’étage, des personnes se tenaient derrière une porte guettant le moindre bruit. Toutes étaient vêtues d’uniforme de servants et un sentiment d’inquiétude et de tension pouvait se lire sur leur visage. Ils étaient là depuis des heures visiblement. Soudain une voix si fit entendre dans le couloir…

 -Retournez au travail…, dit-elle, sur un ton sévère. Tout de suite, la troupe s’exécuta au pas de course tel un troupeau de brebis guidé par un Border Collie. Ce chien de berger n’était autre que le Majordome en chef. Il était accompagné par une personne à l’apparence très soignée, sans doute un résident de la maisonnée.

 -Patientez un instant ici monsieur, je vais m’informer de la situation de madame Grâce.

Sans dire mot, la mystérieuse personne acquiesça. Le majordome s’avança vers la porte et frappa. Quelques secondes plus tard, une servante en sorti fermant la porte derrière elle.

 -Madame va bien monsieur, le travail est toujours en cours, votre enfant sera bientôt parmi nous…, dit-elle d’une voix posée se voulant rassurante.

L’homme poussa un soupir comme soulagé mais on pouvait lire sur son visage qu’il était toujours inquiet. Le majordome posa sa main sur le dos de l’homme pour tenter de le rassurer.

 -Venez-vous installer dans le salon en attendant, monsieur, je vais vous apportez quelque chose à boire pour patienter.

Puis, sans crier gare, un cri de nourrisson se fit entendre, figeant sur place les trois personnes. Le majordome et la servante s’empressèrent de s’incliner et de féliciter le père. Sur le visage de celui-ci, toutes marques d’inquiétude disparurent presqu’aussitôt qu’il se rendit compte de la vitalité dont faisait preuve les cris du petit bout qui venait de naître. Le majordome ouvrit la porte et se plaça sur le côté, la servante face à lui afin de laisser entrer en premier le père. Tous deux s’inclinèrent à son passage.

Lorsqu’il eut pénétré dans la chambre, l’homme se demanda comment il allait réagir en voyant son premier enfant, était-ce un garçon ou une fille ? De longs mois à s’être posé la question sa femme et lui. Si c’était un garçon, il serait éduqué de manière à pouvoir être un grand guerrier noble afin de veiller sur les intérêts de la famille. Si c’était une fille, elle suivrait alors la même voie que sa mère, elle serait élevée de manière à devenir une dame de la haute société belle et raffinée, afin d’épouser quelqu’un de noble et important et ainsi permettre à la famille d’avoir, selon les besoins du moment, une nouvelle influence dans un domaine bien particulier ou d’en solidifier une autre. Comme sa mère en somme.

L’homme regarda sa femme ; celle-ci avait l’air épuisée ; « normal » se dit-il. Après avoir passé plusieurs heures dans la même position dans une souffrance des plus pénibles, n’importe qui serait dans le même état. Il lui adressa un regard souriant. Regard qu’elle lui rendit.

 -Tu as bien travaillé mon amour, lui dit-il. Elle, se contenta de continuer à le regarder amoureusement avec le sourire, se remettant tout doucement de ces heures passées.

La complicité du couple se fit interrompre par la sage-femme.

 -Monsieur ?

 -Oui ?

 -C’est une fille, toutes nos félicitations !

Elle lui tendit l’enfant enveloppé dans une serviette de bain. Il hésita un instant, se demandant comment il fallait s’y prendre pour tenir « ça ». Il se lança, et prit sa fille dans ses bras avec délicatesse. Il prit quelques secondes pour la regarder, se demandant s’il sera un bon père, et si sa femme et lui sauront l’éduquer de la manière qui a été décidée…

 -Comment allez-vous l’appeler monsieur ?

C’est vrai, il fallait lui trouver un nom. Sa femme et lui en avaient parlé quelques mois auparavant et s’étaient mis d’accord sur le principe que si c’était un garçon, c’est elle qui le choisirait ; le contraire si c’était une fille.  L’homme se tourna vers sa femme et la regarda pour lui demander si elle était toujours d’accord. Elle fit un signe de tête en souriant.

 -Lyxandra… Son nom sera Lyxandra…

Lyxandra… ce nom, il ne l’a pas choisi par hasard. C’était celui de sa grand-mère maternelle. De son vivant, c’est elle qui était toujours là quand il avait besoin de conseils, et les siens étaient toujours très avisés et il n’était jamais bon d’aller à leur encontre. Malheureusement, elle est retournée à l’Ether seulement quatre mois avant la naissance de la petite. C’était une manière pour lui de lui rendre hommage et espérait que cette vie qui commençait aurait les mêmes traits de caractère qu’elle. Ce serait un atout majeur pour la famille.

C’est ainsi que le neuvième jour du neuvième mois de l’année neuf mille cinq cent un, aux alentours de 21 heures, naquit Lyxandra Loinvoyant, fille de Bomanz et Grâce Loinvoyant.

 

Les années passèrent et la petite Lyxandra grandit. Comme il l’avait été décidé, elle reçu une éducation identique à celle de sa mère. On lui enseigna toutes les choses qui feraient d’elle une jeune femme raffinée de la haute société lorsqu’elle serait en âge de se marier. L’art de bien se tenir, de parler avec élégance, tout y passa. Elle apprit également à jouer d’un instrument de musique ; le piano. Un art où elle brillait avec une telle facilité que cela en était déroutant. Cet instrument n’a pas été choisi par hasard, étant donné sa destinée, ses parents l’ont guidée pour qu’elle choisisse un instrument synonyme de noblesse. Celui-là convenait parfaitement. 

Cependant, Lyxandra avait un désir secret. Elle désirait échapper à ce destin qu’on lui avait tracé et choisir par elle-même. Elle montrait un intérêt particulier pour les affaires de son père. Lui qui travaillait au ministère de la défense à Sanctum, il avait un poste très haut placé ; il n’était d’ailleurs pas rare qu’il ramène du travail au manoir. Quand c’était le cas, elle en profitait toujours pour aller fureter près de son père pour y regarder de plus près. Son père trouvait cela amusant mais sa mère n’était pas du même avis ; Elle y voyait même quelque chose de néfaste quant à son éducation.

Une nuit, alors que Lyxandra venait d’avoir ses dix-sept printemps depuis peu, un drame se déroula. Alors qu’elle était couchée, elle fit un cauchemar, mais lorsqu’elle se réveilla, elle vit une chose étrange dépasser de son dos ; une paire d’ailes d’un blanc immaculé. Sur le coup, elle poussa un cri qui réveilla toute la maisonnée. Lorsque ses parents entrèrent dans la chambre, ils furent tous deux surpris, sa mère en tomba sur les genoux et mit quelques jours à s’en remettre. Pour elle, il était hors de question de changer la destinée de sa fille sous prétexte qu’elle avait reçu la bénédiction d’Aion.

Quelques mois passèrent, Lyxandra avait toujours du mal à contrôler son nouveau pouvoir ; elle qui, pourtant, assimilait les choses très rapidement. Ses parents décidèrent de l’envoyer dans un centre de formation de l’armée pour l’aider à parachever son ascension. Bien que sa mère fut réticente au début, elle céda lorsqu’elle fut exaspérée par les gênes occasionnés par le manque de maîtrise de sa fille.

Le stage en lui-même dura deux mois. Période pendant laquelle Lyxandra a pu s’épanouir car c’était dans ce domaine là qu’elle désirait plus que tout. Grâce à l’entrainement spécifique de l’armée, elle maîtrisa enfin ses ailes mais elle démontra aussi d’autres capacités exceptionnelles. Les instructeurs ne manquèrent pas de le remarquer. A la fin du stage, ils parlèrent aux parents et tentèrent de les amener à confier leur fille entre leurs mains, qu’elle serait amenée à une grande carrière au sein de l’armée, en vain.

Quelques mois passèrent et la vie reprenait son cours au manoir. Mais pour Lyxandra, ce fut un retour laborieux. Elle se querella plusieurs fois avec sa mère, elle qui pourtant n’avait jamais osé lui répondre ; mais au final, sa mère ayant toujours la décision finale, Lyxandra finit par abdiquer et sembla accepter son triste sort.

Lorsque Lyxandra atteignit ses dix-huit printemps, l’heure était venue pour elle de remplir le rôle pour lequel elle avait été élevée depuis toutes ces années ; se marier. C’est dans cette optique que ses parents l’envoyèrent en visite auprès d’un noble dans une contrée lointaine afin d’une entrevue avec un des ses fils. La contrée étant trop éloignée et le flux d’Ether très instable à cet endroit, rendant les vols impossibles, elle s’y rendit en carrosse. Cependant, un drame se déroula. C’était le soir au manoir Loinvoyant. Bomanz et Grâce étaient tous deux dans le salon bien paisible. Mais cette tranquillité fût ébranlée par l’arrivée très bruyante d’un messager arrivé en hâte de la région où Lyxandra se trouvait. Les parents écoutèrent le messager, lorsque celui-ci eut fini de donner sa missive, la femme s’écroula en sanglot sur les genoux, le père quant à lui resta pétrifié devant cette terrible nouvelle. Lyxandra avait disparu…

(hrp: Comme c'est ma première, si vous avez des critiques ou conseils à me donner je suis preneur. envoyez moi vos mp /hrp)
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 9 Nov - 18:28 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les enfants Elyséens Index du Forum -> Les Archives [rp] -> Missives, Parchemins, Documents -> Histoire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky